Rechercher

SOUTIEN

Mis à jour : mai 3

Lors de crises, la personne migraineuse est en mode survie. Tout effort, bruit, lumière, discussion, peut rapidement devenir une réelle épreuve. Pourtant, la personne migraineuse ne trouve que très rarement de soutien parmi son entourage.


D'une part, cela découle certainement en partie du caractère "invisible" et aléatoire de cette maladie. Les gens pensent que la migraine n'est qu'un mal de tête, qui va qui vient, et, l'ayant déjà expérimenté eux-mêmes, minimisent l'enfer que les crises engendrent. C'est le fameux: "Prends 1 Doliprane et bois un verre d'eau, ça va aller!".


D'autre part, il y a les personnes compatissantes mais qui se retrouvent démunies face à une telle souffrance que même la médecine du XXIème siècle n'arrive pas à faire taire. Se sentir impuissant à aider ceux qu'on aime est un sentiment compliqué, et parfois le déni ou la fuite est plus facile.


Mais une personne migraineuse n'attend pas que son entourage la sauve. Ni qu'il la plaigne, ou la protège. La personne migraineuse a besoin de respect, d'écoute et de soutien.

Si vous vivez avec une personne atteinte, aidez-la en prenant des initiatives. N'attendez pas qu'elle vous demande de faire quoi que ce soit, car elle n'en sera pas capable. Parlez-en avec elle "hors crise" pour savoir quoi faire pour l'aider au mieux quand cela arrive. Sachez que ce n'est pas toujours évident non plus d'accepter de l'aide... la personne migraineuse peut ressentir des sentiments de culpabilité et de honte assez forts par rapport à sa condition.


Soyez compatissants tout en laissant de l'espace. Sachez prendre des initiatives pour ne pas que la personne migraineuse ait à le demander. Prenez le relai. La migraine est un enfer, soyez là pour les personnes qui en souffrent et prenez la mesure du soulagement que vous pouvez leur apporter par le biais de choses toutes simples.

Prenez soin.




1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout